×
Simplyc'IT - Accueil
  • MENU ☰

Windows 11 : mise à jour sur des PC incompatibles

13 juin 2022

Microsoft a accidentellement proposé la mise à jour vers Windows 11 à des ordinateurs incompatibles.

Lorsque Microsoft a présenté Windows 11, celui-ci a fait forte impression. Cependant, cette nouvelle version du système d’exploitation fait polémique à cause des exigences matérielles assez élevée.

En effet, à l’exception de quelques modèles, Windows 11 nécessite un ordinateur qui a un processeur Intel de 8e génération ou Zen 2. Pour faire fonctionner Windows 11, le PC devra également avoir un TPM 2.0.

De ce fait, de nombreuses machines sont bloquées sur Windows 10 à cause de ces exigences matérielles. Malgré les nombreux mécontentements, Microsoft assume cette décision :

« Windows 11 est conçu et construit comme un ensemble complet d’expériences, libérant toute la puissance du PC sur lequel nos clients comptent, y compris dans des domaines tels que la sécurité, la fiabilité, la compatibilité, la vidéoconférence, le multitâche, le jeu, la création, la construction, l’apprentissage et plus. Nous avons besoin d’une configuration système minimale qui nous permette d’adapter les logiciels et le matériel pour suivre le rythme des attentes et des besoins des utilisateurs et exploiter la véritable valeur et la puissance du PC pour offrir les meilleures expériences, aujourd’hui et à l’avenir. »

La bourde

Malgré toutes ces recommandations, Microsoft a récemment commis une énorme bourde. Dans le cadre du programme Insiders qui permet de tester les futures nouveautés de Windows, la firme a accidentellement mis à jour vers Windows 11 des ordinateurs qui ne sont normalement pas compatibles, à cause des exigences en termes de matériel.

L’incident a été rapporté par de nombreux utilisateurs sur les réseaux sociaux. Et en réponse à l’une de ces publications, Microsoft a reconnu son erreur, tout en indiquant qu’une enquête est déjà en cours.

Notons qu’il est possible de forcer l’installation de Windows 11 sur un PC incompatible. Néanmoins, nous vous déconseillons de le faire.

Les commentaires sont clos