×
Simplyc'IT - Accueil
  • MENU ☰

Standard FIDO : fin des mots de passe ?

9 mai 2022

Les standards de connexion sans mot de passe FIDO pourraient être pris en charge par les GAFAM. 

A l'occasion de la Journée mondiale du mot de passe qui s'est tenue le jeudi 5 mai, les géants technologiques Google, Apple et Microsoft ont annoncé vouloir bientôt supprimer les mots de passe en prenant en charge le standard FIDO.

Cette nouveauté permettra aux utilisateurs de sensiblement simplifier leur connexion aux différents appareils, sites web et applications.

Concrètement, il est prévu d'implémenter la prise en charge des normes de connexion FIDO sans mot de passe sur toutes les plateformes. Au lieu d'un mot de passe, une autorisation FIDO, appelée passkey, pourra être enregistrée sur le smartphone de l'utilisateur. Ce code confirme l'inscription à un service en ligne. L'autorisation de paiement par carte de crédit fonctionne de manière similaire avec 3D-Secure 2.0.

Une révolution mondiale

FIDO signifie Fast IDentity Online - l'alliance qui en est à l'origine existe depuis 2013. Outre Google, Apple et Microsoft, Alibaba, Mastercard, Visa et Blackberry font également partie du groupe.

En collaboration avec le World Wide Web Consortium, FIDO travaille à la création et à la mise en œuvre de normes pour un Internet largement exempt de mots de passe. Selon le blog de l'alliance, ces normes sont déjà supportées par des milliards d'appareils et par tous les navigateurs web modernes.

Google, Microsoft et Apple veulent désormais utiliser activement ces normes. À l'avenir, les utilisateurs et utilisatrices pourront se connecter aux sites web en effectuant la même action que celle qu'ils utilisent plusieurs fois par jour pour déverrouiller leurs appareils, par exemple en vérifiant simplement leur empreinte digitale, leur visage ou le code PIN de leur appareil.

Du côté de Google les premiers services à prendre en charge les standards FIDO seraient Chrome, ChromeOS et Android. La mise en œuvre devrait encore avoir lieu cette année.

Les commentaires sont clos