×
Simplyc'IT - Accueil
  • MENU ☰

Avast : Les routeurs suisses sont mal sécurisés

24 juillet 2018
Selon une étude d'Avast, de nombreux utilisateurs suisses négligent la sécurité de leurs routeurs, s'exposant ainsi à un risque élevé d'être victimes de cybercriminels.
 
 
Le fournisseur de sécurité Avast dénonce l'insouciance des utilisateurs suisses qui ne sécurisent apparemment pas assez bien leurs routeurs. Il s'agirait d'une passerelle pour les cybercriminels qui ciblent les données des utilisateurs. Selon l'étude, 73,5 % des répondants suisses ne s'étaient jamais connectés à l'interface de gestion Web de leur routeur pour modifier leurs paramètres d'usine, et 20 % ont déclaré qu'ils n'avaient jamais changé le mot de passe par défaut. De plus, plus de la moitié des utilisateurs (55 %) n'auraient jamais mis à jour le firmware de leur routeur. 51 % des répondants ont également déclaré qu'ils ne se connectent à leur routeur qu'une fois par an ou moins souvent et vérifient les mises à jour, tandis que 49 % ont déclaré qu'ils ne savaient pas que leur routeur avait un firmware, c'est-à-dire le logiciel intégré dans le matériel, qui doit être fourni avec les mises à jour et les mises à jour de sécurité.
 
Comme l'explique Avast dans un communiqué de presse, environ 700 000 routeurs dans 54 pays du monde entier ont été identifiés comme vulnérables aux logiciels malveillants, y compris le stripping SSL, à la fin du mois de mai. Il est modulaire et permet des attaques d'homme au milieu (MITM), surveillant le trafic des victimes pour obtenir des informations telles que des mots de passe.
 
"Le réseau local d'un utilisateur n'est aussi fort que le maillon le plus faible de la chaîne et le routeur est souvent le point le plus vulnérable ", explique Martin Hron, chercheur en sécurité chez Avast. "La pertinence du routeur en termes de sécurité du réseau est souvent sous-estimée, bien qu'il s'agisse sans aucun doute de l'appareil le plus important, puisqu'il s'agit de la passerelle vers Internet. Comme de nombreux appareils sont connectés au routeur et que toutes les données sont échangées via celui-ci, ainsi que le trafic entrant et sortant, c'est une cible attrayante pour les attaques. Si les cybercriminels peuvent y avoir accès, il leur est facile d'accéder à des informations sensibles telles que les données d'accès aux services bancaires en ligne ou de capturer les dispositifs d'IdO associés. Pour garantir un minimum de sécurité, les utilisateurs doivent changer le nom d'utilisateur et le mot de passe par défaut lors de la première installation de leur routeur et mettre à jour régulièrement le firmware ", poursuit l'expert en sécurité.
 
 
Les commentaires sont clos